Comment créer des actions MÉDIATIQUES

La plupart des journalistes n’écrivent pas d’articles d’opinion (auxquels est réservée une section spéciale des journaux). Ils et elles se focalisent sur les nouvelles, c.-à-d. les faits inédits, de préférence remarquables et surprenants, qui ont un lien avec les affaires et questions déjà couvertes par les médias. Cela nous met en difficulté, parce qu'ils sont mal équipés pour couvrir des problèmes latents tels que le réchauffement de la planète. Voici quelques conseils pour rendre une action plus intéressante aux yeux des médias.

 

Alliances inattendues. Les journalistes ont un faible pour les couples mal assortis, c.-à-d. formés de personnes qu’on imagine mal travailler ensemble (par exemple deux adversaires politiques, un chef religieux et un chef d’entreprise, un vétérans de l’armée et un.e étudiant.e activiste). Essayez de faire équipe avec un syndicat, une organisation religieuse, un.e athlète ou un.e artiste local.e : toute nouvelle alliance peut faire une bonne histoire.

Exemple : Des mineurs contre le charbon : la mine où d’anciens mineurs gallois protestent aux côtés des acteurs de la lutte contre le changement climatique http://www.newstatesman.com/politics/energy/2016/05/miners-against-coal-pit-where-former-welsh-miners-are-protesting-alongside

 

Suivez les événements et assurez-vous que votre actualité y est liées. Votre représentant.e élu.e a-t-il.elle récemment parlé du changement climatique ou des technologies énergétiques propres dans les médias ? Votre communauté a-t-elle récemment été affectée par une intensification de la pollution, un déversement de pétrole ou un événement météorologique lié au changement climatique ? Une réunion internationale sur le changement climatique est-elle en préparation ? Profitez-en pour appeler les médias, en établissant le lien entre votre action et les thèmes qu’ils couvrent déjà.

Exemple : L’Inde doit faire avec l’énergie ce qu’elle a fait avec les télécommunications http://www.livemint.com/Politics/jIgCFmmBfBr4OYwKLTuzoN/Inde-should-do-with-energy-what-it-did-with-telecom-Bill-M.html

 

Pensez en images. Il est difficile de communiquer sur le changement climatique car il se produit plus lentement que la plupart des catastrophes et reste une notion abstraite pour beaucoup. C’est pourquoi l’organisation d’actions aidant à visualiser le changement climatique peut avoir un puissant impact sur la communauté et sur les médias.

Exemple provenant du Liban : Une banderole attire l’attention sur la montée du niveau des mers due au changement climatique [elle indiquait le niveau risquant d’être atteint] http://www.indyact.org/ContentRecordDetails.aspx?id=86#sthash.amXnQRZo.dpuf

 

Trouver le ou la messager.ère approprié.e. Il ne suffit pas d’avoir un message percutant ; il faut encore qu’il soit transmis par un.e messager.ère adapté.e à votre public. Un musicien ou une athlète populaire être convaincant.e auprès des jeunes. D’un autre côté, un.e décideur.euse ou un.e politicien.ne peut être plus réceptif.ve si le message est délivré par des spécialistes techniques ou des membres de la communauté.

Exemple en Afrique du Sud et au Royaume-Uni : Des groupes catholiques africains appellent le pape François à appuyer le mouvement de désinvestissement des combustibles fossiles http://ecowatch.com/2015/12/13/pope-francis-divest-fossil-fuels/ ou Des universitaires d’Oxford et Cambridge exhortent leurs établissements à investir de façon « morale » https://www.theguardian.com/environment/2016/feb/02/oxbridge-academics-call-for-morally-sound-university-investments

 

Trouvez un.e messager.ère local.e. Si le but est d’influencer un.e représentant.e élu.e, vous devez savoir qu’il ou elle voudra probablement connaître l’avis des électeur.trice.s. Cela signifie que les leaders communautaires, qu’il s’agisse de chefs d’entreprise, de mères ou d’enseignant.e.s, ont souvent un énorme pouvoir. Les personnes ordinaires qui défendent le climat peuvent également transmettre un message fort. Et les journalistes, en particulier dans la presse locale, ne demandent qu’à tendre leur micro aux messager.ère.s locaux.ales.

Exemples au Brésil : Le diocèse de Paranavaí demande l’appui du conseil municipal pour empêcher la fracturation hydraulique https://www.diariodonoroeste.com.br/noticia/paranavai/local/81259-diocese-de-paranavai-pede-apoio-da-camara-para-conter-o-fracking ou L’opposition à la fracturation hydraulique continue de croître : plus de 70 villes brésiliennes intersent de la fracturation hydraulique http://www.commondreams.org/newswire/2016/08/29/Dynamique-continues-grow-opposition-Fracturation hydraulique-Plus d’informations-70-brazilian-cities-approve

 

Assurez-vous que votre message est le premier, le plus important ou le seul. Les médias veulent habituellement des informations fraîches et inédites. Un moyen de mettre votre action en valeur. S’agit-il du « premier rassemblement œcuménique sur la question du réchauffement climatique » ? Est-ce « la plus longue marche dans les rues du Caire de ces dix dernières années » ? Il est toutefois capital de ne pas jouer avec la vérité, le maintien de la crédibilité étant primordial (« peut-être le plus grand » et « l’une des premières » sont des expressions utiles dans ce contexte, à condition d’être certain.e qu’elles sont pertinentes).

Exemple : La « plus grande marche de tous les temps » sur le changement climatique traverse New York http://www.usatoday.com/story/news/nation/2014/09/21/nyc-climate-change-march/16008009/

 

David contre Goliath. Le récit du héros qui remporte la victoire contre toute attente est un classique dans de nombreuses cultures. Vous pouvez l’exploiter lors de la conception de votre action ; parfois, il suffit de souligner la taille colossale de l’adversaire.

Exemples : Des habitants des îles du Pacifique bloquent le port charbonnier de Newcastle pour protester contre la montée du niveau des mers https://www.theguardian.com/environment/2014/oct/17/pacific-islanders-blockade-newcastle-coal-port-to-protest-rising-sea-levels

 

La logique de l’action. Une action est logique lorsque quelqu’un qui n’a jamais entendu parler du problème peut comprendre rapidement pourquoi cette action est menée. Cela ne nécessite pas une parfaite connaissance du contexte, ni même d’obtenir l’adhésion immédiate du public ; en réalité, ce qui rend la logique de l’action tellement puissante, c’est qu’il s’agit de l’action la plus convaincante (Créer de puissantes actions dotées d’une solide « logique d’action »).

Exemple venu d’Allemagne, où des activistes ont paralysé l’une des plus grandes mines à ciel ouvert : Tensions autour d’une vaste manifestation en faveur de l’environnement http://www.ardmediathek.de/tv/KLARTEXT/Streit-%C3%BCber-Gro%C3%9Fdemonstration-der-Klimas/rbb-Fernsehen/Video?bcastId=3913652&documentId=35434422

 

Photos : une image vaut plus que 1 000 mots. Les éléments visuels de votre événement sont souvent aussi importants que vos porte-parole. Une photo de l’action est un moyen stratégique de promouvoir votre événement dans les médias et dans la communauté après sa réalisation. (“How to take quality photographs“) Voici quelques conseils pour une efficacité maximale :

  • Planifiez : choisissez l’image que vous voulez graver dans la mémoire des gens en pensant à votre message et à vos objectifs. Prévoyez la prise de photos à l’avance et réfléchissez aux accessoires ou symboles qui vous aideront à raconter votre histoire et à la façon d’évoquer l’immensité de la foule présente.
  • Désignez un.e photographe : il peut s’agir d’un.e professionnel.le, d’un.e volontaire, d’un.e ami.e ; l’important est que la personne soit digne de confiance et capable de prendre de bonnes photos.
  • Mettez l’événement à l’ordre du jour : planifiez votre événement de façon à ménager un peu de temps pour réunir tout le monde à l’occasion d’une photo. Il n’y a rien de pire que de s’apercevoir que chacun.e est rentré chez soi avant d’avoir pu réaliser une photo souvenir.

Exemple : Reportage photo de la marche climatique durant la COP20 https://350.org/photos-largest-climate-march-in-the-history-of-latin-america/ ou Reportage photo sur la campagne Break Free https://www.theguardian.com/global-development-professionals-network/gallery/2016/may/21/breakfree-fossil-fuel-protest-young-people-around-the-world-in-pictures


Intégrez cette ressource: