Organiser à l’aide de questions d’élicitation

Réfléchissez à un problème courant pour de nombreux groupes : préserver l’engagement des nouveaux membres. Nous constatons parfois que certaines personnes assistent à une réunion, puis disparaissent de la circulation. Nous avons peut-être simplement oublié de préciser quand et où se déroulera la réunion suivante. Mais bien souvent, nous avons omis de les écouter avec attention pour savoir ce qui les motive, ce qui les inspire et quelles tâches pourraient les animer de leur point de vue (par opposition au fait de leur demander de se porter volontaire pour une tâche en particulier).

Les questions d’élicitation consistent à éliciter/faire parler, au lieu d’organiser en disant aux gens ce qu’ils doivent faire. L’idée est qu’une organisation efficace aide les gens à obtenir ce qu’ils veulent et à vouloir quelque chose qui soit cohérent avec leurs propres valeurs, tout en clarifiant ces valeurs. Les questions d’élicitation sont un outil important pour y arriver et peuvent être utilisées dans le cadre de la formation, de l’organisation, de la facilitation et de pratiquement tous les processus de groupe.

Les questions d’élicitation ne sont pas :

  • des questions appelant une réponse de type oui – non ;
  • des questions de type « pourquoi », qui tendent à générer une certaine résistance ou qui incitent les gens à rationaliser ou à se lancer dans des considérations philosophiques ;
  • des questions longues et complexes, difficiles à digérer ;
  • une façon de guider quelqu’un vers la « bonne » réponse.

 

Au lieu de cela, les questions d’élicitation :

  • aident les gens à entrer en contact avec eux-mêmes ;
  • créent des options et du changement, en partant du principe que les gens sont dotés de discernement ;
  • sont courtes et simples ;
  • sont souvent des questions habituellement impossibles à poser ;

 

Exemples de questions d’élicitation :

  • Lorsque vous examinez ce plan, qu’est-ce qui vous enthousiasme ? Sur quelles parties voulez-vous travailler ?
  • Quand cela est-il arrivé exactement ?
  • Avec quelles parties de la proposition êtes-vous d’accord ?
  • D’après vous, comment pourrions-nous travailler ensemble ?
  • Que faudrait-il pour vous convaincre de…?
  • Comment en êtes-vous venu à travailler sur le changement climatique ? Qu’est-ce qui vous anime ?

 

Les questions d’élicitation ont de multiples bénéfices. La personne qui pose les questions obtient des informations et parvient à identifier les réflexions et les motivations profondes de son interlocuteur. Les questions d’élicitation vous aident à comprendre les personnes qui ne sont pas d’accord avec vous. En posant des questions, au lieu de vous quereller, vous saisissez leurs points de vue et sous quel angle elles abordent le problème, vous trouvez un terrain d’entente avec des alliés inattendus et récoltez des données. C’est en cela que les questions d’élicitation peuvent renforcer les relations.

Les questions d’élicitation encouragent la personne interrogée à exprimer ses idées, ses convictions. Elles aident les gens à ne pas se fier aux apparences, comme si l’on épluchait une à une les couches d’un oignon. Les questions d’élicitation peuvent aider une personne à bien réfléchir à ses choix et à en apprendre davantage sur elle-même (et donc à s’émanciper).

 

 


Intégrez cette ressource: