Le Baromètre des alliés

Un outil stratégique permettant d'examiner l'éventail ou « baromètre » des forces sociales et des groupes, en allant des partisans les plus actifs aux opposants les plus acharnés. L'outil permet de voir comment les stratégies doivent être planifiées en fonction de leur capacité ou non à attirer des alliés clés ; à insuffler plus d'optimisme aux efforts de mobilisation en faisant comprendre qu'il n'est pas nécessaire de convaincre tout le monde ; à évaluer dans quels domaines un groupe doit approfondir ses recherches sur les alliés.

Durée : 15-30 minutes Taille du groupe : 5-50+ personnes

 

Étape 1 : Expliquez le concept

La plupart des situations de changement social se caractérisent par une lutte entre ceux qui y adhèrent et ceux qui s’y opposent. Certains soutiennent activement le changement ; il ne s’agit pas seulement de personnes qui croient au changement, mais de personnes qui passent à l’action pour en faire une réalité. Inversement, il existe des opposants actifs, c.-à-d. des personnes qui passent concrètement à l’action pour prévenir le changement.

En tant qu’activistes, nous nous focalisons souvent sur ces deux groupes. Or la plupart des personnes se trouvent entre ces deux pôles. Toute société (ville, province, etc.) comprend une diversité de groupes formant un éventail d’opinions allant de celles les plus proches de votre point de vue à celles qui en sont les plus éloignées. Le baromètre des alliés illustre ce concept.

 

Le but du baromètre des alliés est d’identifier différentes personnes, ou différents groupes particuliers de personnes, appartenant à chaque catégorie, puis de concevoir des actions et des stratégies pour les déplacer d’une tranche vers la gauche.

 

Étape 2 : Avantages de cet outil

Bonne nouvelle : dans la plupart des campagnes en faveur d’un changement social, il n’est pas nécessaire de rallier vos opposants à votre point de vue. Il est suffisant de déplacer les tranches centrales d’un cran dans votre direction.

C’est important. Faire glisser chaque tranche d’un cran se soldera probablement par une victoire pour nous, même si les radicaux de l’autre extrémité campent sur leurs positions. En d’autres termes, notre objectif n’est pas de convaincre l’industrie des combustibles fossiles de se saborder. L’important est de faire bouger le reste de la société pour la faire couler.

Les activistes pensent souvent à tort devoir convertir tout le monde à leur cause (ce qui est décourageant) et changer l’industrie des combustibles fossiles ou d’autres personnes contre lesquelles ils luttent activement (une entreprise tout aussi décourageante). En réalité, il est beaucoup plus facile pour des organisateurs de mobiliser les gens en adoptant une attitude optimiste qu’en montrant des signes de découragement.

Le baromètre des alliés nous rappelle également que de nombreuses fonctions doivent être remplies. Des actions différentes toucheront les personnes situées aux différents endroits du baromètre. Il existe par conséquent de nombreuses façons de soutenir une campagne, de la pression imposée aux politiciens aux manifestations dans les rues.

Cet outil évalue par ailleurs notre travail. Pouvons-nous déplacer de façon mesurable certains segments de la population dans notre direction ? Si ce n’est pas le cas, nous devons repenser notre stratégie.

 

Étape 3 : Remplissez le baromètre

Cet outil est efficace même pour les petits groupes. Prenez le temps de remplir le baromètre avec des personnes et des groupes spécifiques. Notez bien qu’il est nécessaire de faire preuve de précision pour que cet outil fonctionne. Ainsi, « le grand public » est une cible beaucoup trop vaste dont votre stratégie pâtirait. Identifiez plutôt des groupes précis, c.-à-d. des groupes dont vous connaissez les coordonnées, des groupes aux réunions desquels vous pourriez assister ou dont vous pourriez rencontrer le leader. Pensez à des personnalités précises exerçant une influence politique ou sociale, comme les anciens et les dirigeants locaux.

 

Étape 4 : Passez en revue les enseignements tirés

Partagez les réflexions et les enseignements avec l’ensemble du groupe ; il pourra se rendre compte que des recherches supplémentaires sont nécessaires. D’importants et intéressants débats pourront porter sur la localisation des personnes sur le baromètre.

Autres exemples de leçons :

  • Réussir à rendre neutre un groupe auparavant légèrement hostile constitue une victoire importante.
  • Réussir à convaincre le groupe/la tranche à proximité immédiate de votre côté du baromètre de passer à l’action constitue une énorme victoire.
  • Il n’est généralement pas nécessaire de rapprocher les opposants de votre position pour gagner, même si cela peut accélérer la victoire.
  • Cet outil peut permettre d’identifier des domaines de recherche à explorer en soulignant les manques d’information.
  • Il peut mettre en évidence l’importance d’identifier tout un éventail de personnes : celles qui sont directement influencées par la situation, celles qui se considèrent comme faisant partie de vos alliés et celles qui constituent les « détenteurs du pouvoir » (représentants du gouvernement, etc.). Toutes ces personnes peuvent être localisées sur l’ensemble du baromètre ; il est important de connaître leur position et de comprendre comment certaines d’entre elles pourraient vous aider dans vos efforts et soutenir différents aspects de votre organisation.

 

Déterminez quelles tranches de personnes votre groupe connaît plutôt bien ou plutôt mal. Ceci vous aide à voir quels groupes vous devez essayer de rencontrer afin d’en connaître davantage sur la tranche correspondante du baromètre des alliés. Etablissez un plan pour entrer en contact avec eux.

Par exemple, des activistes jordaniens luttant pour l’expansion des transports publics se sont rendu compte qu’ils ne connaissaient pas les usagers des autobus qu’ils projetaient de rallier à leur cause. Ils ont par conséquent passé du temps dans les arrêts de bus et dans les bus eux-mêmes pour rencontrer en personne des centaines d’usagers afin de connaître leurs opinions et leurs idées.

 

Adaptation de Training for Change, www.trainingforchange.org


Intégrez cette ressource: