Jeux/Activités énergisantes/Dynamiques

Durée : 5-10 minutes Taille du groupe : 5-50+ personnes

Oui, faisons (ou Faisons tous)

Le formateur explique que la créativité suppose de laisser les idées suivre leur cours, d’écouter et de répondre en improvisant. Les participants se déplacent dans la pièce et chacun à son tour dit « Faisons tous… » (la personne peut alors nommer un animal, un objet ou n’importe quoi d’autre). Le groupe répond d’une même voix « Oui, faisons tous… » et imite l’élément suggéré (« faisons tous des sauts sur place », « faisons tous le tigre », etc.).

 

 

Éléphants, grille-pain et palmiers (tiré d’Alternatives to Violence Project, États-Unis)

Formez un cercle avec les participants et placez vous au centre pour expliquer l’activité. La personne au centre montre quelqu’un du doigt et dit « éléphant ! », « palmier ! » ou « grille-pain ! ». Si le mot choisi est « éléphant ! », la personne désignée doit se pencher en avant et mimer une trompe avec les bras. Les personnes à sa gauche et à sa droite doivent placer leurs bras de façon à former des oreilles d’éléphant. Lorsque la personne au centre montre quelqu’un du doigt et dit « palmier ! », la personne désignée doit tendre les bras au-dessus de la tête. Les personnes à sa gauche et à sa droite doivent représenter les branches partant du tronc. Lorsque la personne au centre montre quelqu’un du doigt et dit « grille-pain ! », le participant en question doit se déplacer de haut en bas (en sautant ou à l’aide d’autres gestes) et les personnes à sa gauche et à sa droite doivent joindre leurs mains autour de lui. Quiconque se trompe ou hésite se place au centre du cercle. Veillez à accélérer le rythme pour que l’exercice soit amusant !

 

Former une file

Cette activité dynamique met tout le groupe au défi de coopérer en silence ; seuls les gestes sont autorisés. La tâche des participants consiste à s’aligner en fonction de leur mois et jour de naissance (ou de la taille, de l’âge, etc.). Arrêtez l’exercice lorsque les participants vous signalent qu’ils sont alignés dans l’ordre. À la fin, laissez les personnes s’exprimer pour voir si l’ordre adopté était le bon.

Le souffle du Grand vent

Formez un cercle comptant suffisamment de chaises pour tout le monde, sauf vous. Vous êtes le Grand vent, et toute personne sur laquelle vous soufflez doit se déplacer. Au lieu de souffler, vous dites « Le Grand vent souffle sur quiconque… », en précisant ensuite une caractéristique que vous possédez ; par exemple, « … porte des chaussettes noires » ou « est nerveux ». Ceux qui partagent cette caractéristique doivent se lever et changer de siège. Dans le remue-ménage général, vous devez vous-même chercher à vous asseoir. La personne qui reste debout devient le Grand vent pour le tour suivant. Si le Grand vent prononce le mot « tempête », tout le monde doit changer de place.

 

Pourquoi… Parce que… (d’après Gerald Gomani, Zimbabwe)

Demandez à une moitié du groupe de rédiger une question Pourquoi (p. ex., « Pourquoi l’herbe est-elle verte ? », « Pourquoi la souffrance existe-t-elle ? »). L’autre moitié doit écrire une réponse Parce que (« Parce que je l’ai décidé », « Parce qu’il flotte », etc.). Ne donnez aucune indication sur l’objectif ou le type des questions Pourquoi et des réponses Parce que à créer. Ensuite, et il peut s’agir d’un exercice très drôle, demandez successivement à un participant de poser une question Pourquoi et à un autre de répondre à l’aide d’une réponse Parce que.

 

Étirement stratégique (d’après Erika Thorne, États-Unis)

Cette activité combine étirement et principes de l’activisme. Demandez aux personnes de se placer à une certaine distance les unes des autres. Chaque étape est associée à une nouvelle direction vers laquelle les personnes doivent physiquement étirer leur corps. « Étirez-vous vers le haut, vers votre vision/[en vous penchant à moitié à partir de la taille] tendez les bras vers l’extérieur, vers vos alliés et collègues/[en vous penchant complètement à partir de la taille] étendez-vous vers le bas, vers la base qui vous nourrit/[en vous penchant en arrière] penchez-vous en arrière, vers vos ancêtres, vers les personnes qui sont derrière vous pour vous soutenir. »

 

Quelque chose de vrai sur vous-même (d’après Gerald Gomani, Zimbabwe)

Demandez à chaque personne d’écrire sur un morceau de papier quelque chose de vrai sur elle-même (n’importe quoi), sans indiquer son nom. Invitez-la ensuite à faire une boulette de la feuille de papier. Enfin, déclenchez une bataille de « boules de neige » ! Après quelques minutes de jeu, le groupe doit lire les boules de neige.

 

Oui, et…

Ce jeu très simple se joue par groupes de deux. Une personne annonce d’abord « Faisons », par exemple « Faisons une promenade » ou « Faisons une danse sur la Lune » (dans cette activité, il n’est pas nécessaire de mimer). L’autre répond « Oui, et… », en ajoutant ce qui lui vient à l’esprit. Les autres paires font alors de même, suscitant en général les éclats de rire du reste du groupe.

 

Réunir le juste montant (d’après Ouyporn Khuankaew, Thaïlande)

Dans ce jeu, chacun devient une monnaie thaïlandaise (la monnaie de n’importe quel autre pays peut être utilisée). Voici le principe : si vous avez plus de 46 ans, vous êtes 1 baht. Si vous avez 39 à 46 ans, vous valez 25 satang (1/4 de baht). Si vous avez moins de 36 ans, vous valez 50 satang (1/2 de baht). Le formateur propose alors un montant en bahts. 2,5 bahts ou 3,75 bahts, par exemple. Pour chaque montant, les participants essayent de former des groupes physiques d’une valeur monétaire équivalente.

 

Panier de courses (d’après Ouyporn Khuankaew, Thaïlande)

Faites s’asseoir les participants en cercle. Choisissez une catégorie, comme les fruits, les livres ou les animaux. Demandez à une personne de se déplacer à l’intérieur du cercle et de commencer à « acheter » des articles de cette catégorie (en les nommant à voix haute). Les autres choisissent mentalement un article dans la catégorie en question (s’il s’agit de fruits, ils peuvent choisir l’orange, le durian ou la banane, par exemple). Les personnes dont le fruit est cité par l’acheteur doivent se lever et suivre celui-ci. L’acheteur continue de choisir des articles jusqu’à ce que tous aient été achetés. La fin des achats est alors déclarée et tout le monde essaye de trouver une chaise où s’asseoir. La personne qui n’y parvient pas reste alors à l’intérieur du cercle, et l’exercice recommence.

 

Canots de sauvetage

Dans cet exercice, les participants se rassemblent en fonction de points communs. Par exemple, si vous avez dit « Réunissez-vous avec les personnes dont le fruit préféré est le même que le vôtre », chacun doit dire quel est son fruit favori et former un groupe avec les personnes qui ont cité le même fruit. Procédez à une démonstration, puis demandez aux participants de poursuivre. Demandez successivement à chaque groupe de nommer son fruit favori. Créez de nouveaux groupes en proposant d’autres thèmes, légers ou sérieux : animal favori, lettre la moins appréciée de l’alphabet romain, religion, et ainsi de suite.

 

Sam est partie pour Vénus…

Invitez le groupe à former un grand cercle. Expliquez que la première personne dira : « Avez-vous entendu ? » La deuxième personne (celle à droite de la première) répond : « Quoi ? » Première personne : « Sam est partie pour Vénus. » Deuxième personne : « Vraiment, et comment cela ? » Première personne : « Elle est partie pour Vénus comme ça ! », et la première personne mime un mouvement répétitif. Tous les membres du cercle reproduisent le mouvement de façon répétée. Ensuite, le participant à gauche de la première personne répète la même séquence : « Avez-vous entendu ?/Quoi ?/Sam est partie pour Vénus./Vraiment, et comment cela ?/Elle est partie pour Vénus comme ça ! », avant d’effectuer son propre mouvement, qui est reproduit par l’ensemble du groupe. On continue comme ça jusqu’à avoir fait le tour du cercle. (Pour les grands groupes, cet exercice peut être réalisé simultanément par plusieurs sous-groupes.)

(Activités énergisantes en ligne)


Intégrez cette ressource: