Types d’équipe

Quatre types de personnalités en jeu dans la consolidation d’équipe

Durée : 30-45 minutes Taille du groupe : 10-50+ personnes

Comment assurer la facilitation ?

Définissez le contexte et la manière dont vous comptez utiliser cet outil. S’agit-il d’explorer la façon dont vous travaillez en équipe ? D’étudier la stratégie ? De lancer une réflexion personnelle ? Expliquez que vous allez décrire quatre rôles différents. Pendant vos explications, invitez les participants à se demander si les rôles que vous décrivez s’appliquent à leur cas.

 

Description des rôles

Il est préférable de décrire chaque rôle avec vos propres mots au lieu de vous contenter de lire une liste. Expliquez les quatre rôles de plusieurs façons différentes. Vous pourriez par exemple les présenter comme ceci :

  • Est • Les personnes de ce type génèrent de nombreuses idées et voient la situation dans son ensemble. Elles examinent la situation et se demandent ce qui pourrait arriver par la suite. Elles sont rarement à court de nouvelles idées. Les nouvelles possibilités peuvent rapidement les distraire ou les dépasser, ce qui peut entraîner une perte de temps. Elles aiment réfléchir à l’avenir et expérimenter.
  • Sud • Les personnes du sud sont portées sur les relations. Tandis que les personnes de l’est voient les idées, les personnes du sud voient les relations. Elles sont guidées par des valeurs et utilisent les relations établies autour d’elles pour accomplir des missions. Elles apportent leur soutien, se fient aux sentiments et tendent à accorder la priorité à la santé du groupe. En raison de l’importance qu’elles donnent aux sentiments, elles peuvent avoir du mal à dire non. Elles tendent à intérioriser les reproches et assumer la responsabilité même lorsqu’elles ne sont pas en faute. Encore une fois, tout chez elles tourne autour des relations.
  • Ouest • Tandis que l’est se base sur les idées et le sud sur les relations, l’ouest est attiré par les données et les informations. Les personnes de l’ouest veulent disposer de toutes les informations avant de prendre une décision, en soupesant chacune des facettes du problème. Elles s’appuient sur les données et la logique et sont souvent pragmatiques et rigoureuses dans leurs tâches. En raison de cet état d’esprit, elles peuvent sembler obstinées, voire butées, et dans certains cas indécises, parce qu’elles se perdent dans les détails.
  • Nord Et enfin le nord, qui correspond au caractère guerrier. Ces personnes aiment agir et relever des défis. Elles sont sûres d’elles, actives et ont tendance à agir sans réfléchir. Elles sont animées par un sentiment d’urgence et manquent parfois de tact. Les autres peuvent leur faire perdre patience et elles peuvent essayer de prendre le contrôle ou de se lancer sans l’accord du groupe.

Tandis que vous décrivez chaque position, indiquez où elle se trouve dans la pièce. Vous y placerez ensuite les personnes correspondantes.

Ne distribuez pas la brochure à ce stade sinon les participants se focaliseront probablement trop sur les détails, en s’exclamant « Ceci s’applique à moi » ou « Ça ne me concerne pas. » L’important est ici de transmettre une compréhension générale de chaque type d’équipe.

 

Répartition des personnes

Répondez aux éventuelles questions, mais répartissez rapidement les personnes dans les quatre groupes. Donnez-leur comme première tâche d’expliquer comment on se sent dans cette position. Ceci les aide à comprendre le groupe.

Certaines personnes peuvent protester, en affirmant par exemple « Je suis tout cela à la fois ». Encouragez-les à rejoindre le groupe qui leur convient le mieux. Elles peuvent écouter les conversations des autres si cela leur est utile. Les participants créeront parfois des positions sud-est ou nord-ouest, par exemple. Laissez-les faire. Si une personne se retrouve seule, rejoignez-la pour qu’elle puisse dialoguer (ou encouragez-la à converser avec un groupe à proximité ; encouragez par exemple le sud-est à discuter avec le sud, sans toutefois oublier de partager son propre point de vue avec l’ensemble du groupe).

 

Dialogue dans l’ensemble du groupe

Demandez à chaque petit groupe de répondre à une question. Facilitez ensuite un dialogue avec l’ensemble des participants. Donnez à chaque sous-groupe l’occasion de s’exprimer. Répétez plusieurs fois l’exercice en posant des questions appropriées. Par exemple :

  • « Qu’est-ce qui vous plaît dans votre rôle ? »
  • Soit : « Quel aspect de votre rôle dérange les autres ? » ou « Quel aspect du rôle d’autrui vous dérange ? »
  • « Qu’est-ce qui vous aiderait à travailler plus harmonieusement avec les autres rôles ? »

Pendant cette conversation, notez comment les styles font surface même dans la façon dont les personnes parlent. Lorsque les personnes du nord prennent les devants, faites-le remarquer. Soulignez de même le comportement du sud lorsqu’il demande la permission aux autres groupes de prendre la parole. Procédez de la même façon lorsque l’ouest rédige une liste… Ou quand l’est demande « Pourrions-nous ajouter une petite chose ? ». C’est à chaque fois l’occasion d’aider les personnes à assimiler le concept et à comprendre son fonctionnement.

Restez enjoué et encouragez l’humour, en particulier lorsque les groupes partagent ce qui les irrite chez les autres. Le rire aide les participants à apprendre et à mémoriser.

 

Application

Après le partage, il est conseillé de donner aux participants l’occasion de voir comment mettre ceci en pratique. Si les personnes ont compris le concept, des références et des blagues autour des rôles viendront sans doute ponctuer l’atelier ou la réunion de groupe. Encouragez cette attitude !

Il pourrait être utile de partager des histoires. Par exemple :

  • Cet outil a été utilisé lors de la réunion du Conseil d’un groupe religieux luttant pour le changement social. Dans un groupe de 30, environ cinq personnes étaient du sud et 10 du nord. Les autres étaient toutes de l’est. Les deux seules personnes de l’ouest étaient les membres du personnel. Le facilitateur a accordé une attention particulière aux sentiments exprimés par l’ouest, y compris leur sensation d’isolement et la frustration liée à la domination de l’est. Après une longue conversation, le groupe a décidé d’accueillir plus de rôle « ouest ».

Ou :

  • Une coalition a demandé l’aide d’un formateur à l’action directe non violente. L’utilisation de cet outil a révélé qu’aucune personne du nord n’était présente ! « Pourquoi ? », a demandé le formateur. Lentement, les membres ont commencé à expliquer que les personnes les plus turbulentes et agitées avaient été incitées, de façon plus ou moins subtile, à s’en aller. « Elles ne recherchaient que la confrontation », a affirmé un chef de la coalition. « Malheureusement, a annoncé le formateur, sans l’énergie du nord, vous ne serez pas en mesure de mener à bien une campagne d’action directe. Au lieu de poursuivre cette formation, nous allons nous focaliser sur votre volonté de reprendre contact avec les anciens groupes ou sur la façon d’attirer d’autres groupes porteurs de cette énergie. Il est en effet impossible de remporter une campagne d’action directe sans l’énergie du nord. »

Enfin, donnez aux personnes la possibilité de partager en petits groupes ; si le groupe est un groupe de travail, il peut être préférable de ne pas le scinder. Si le groupe est relativement équilibré, les participants pourraient même former des paires avec une personne d’un type différent pour déterminer ensemble comment améliorer leur collaboration.

 

Quelle est l’origine de cet outil ?

Ces quatre catégories fondamentales ont émergé dans de nombreuses cultures différentes, avec de légères variantes. Des modèles de ce type existent dans de nombreuses traditions autochtones (p. ex., roue celtique de l’être, roue de médecine des Sioux Lakota, roue de Fionn de l’ordre druidique de la Montagne Noire), dans la science moderne (p. ex., profil de préférences cérébrales de Herrmann) et dans la théorie des équipes. Afin d’assurer une accessibilité maximale pour toutes les cultures, Training for Change (www.trainingforchange.org) parle de « Types d’équipe », reconnaissant par là ses diverses racines.

Team Types Handout


Intégrez cette ressource: